Gaz au crépuscule

Bonjour,

Hier soir, j’avais besoin de me défouler. Ma Petite Epouse m’a donné un bon de sortie pour que j’aille rouler.

Je m’équipe donc en tenue de nuit. La veste coupe-vent et le gilet fluo commencent à être limite pour les températures du moment. Par grave, l’exercice fera monter la température corporelle.

Le vélo troque son éclairage Sigma Buster 200 pour le Sigma Buster 2000 (Voir aussi mon post sur le Sigma Buster 2000).

J’ai invité Chouille à se joindre à moi pour cette sortie. Vu qu’il avait envie de rouler, il a accepté.

Nous nous élançons donc vers la forêt. A la sortie du premier single, je m’aperçois qu’il n’a pas son casque. Il est resté dans sa voiture. Nous faisons demi-tour. Un casque dans la forêt de nuit est indispensable.

Une fois que le couvre-chef est mis, nous repartons en direction de la forêt. Vu que mon GPS n’a pas voulu prendre la nouvelle trace que je lui ai chargé, nous roulons au feeling en direction de Tigery.

A la sortie de la forêt, une petite pause photo est réalisée.

Mon phare a rendez-vous avec la Lune #BBBFranceXCyclingHereos

Une publication partagée par Damien Plansson (@amiralbibilecyclo) le

Dans le segment Strava dit de la relance de la société générale , je donne tout mais je fais l’erreur de rester sur le plateau de 32. Bilan, je plafonne en terme de vitesse et je n’explose par mon record pour 9s… Ce sera pour la prochaine fois.

Dans Tigery nous prenons la direction de la D33. Au cours de ce tronçon, nous apercevons au crépuscule 3 ou 4 chevreuils dans un champ.

A la Croix de Villeroy, nous tournons vers la forêt en passant par l’escalier. De là, nous mettons les gaz avec nos phares qui fendent l’obscurité de la forêt. C’était une partie du parcours bien sympa.

Le retour se fait normalement via Brunoy.

125 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2017, Randonnée, Randonnée gravel, Sortie de nuit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire