Objectif BTR 2018 – Go, go, go

Bonjour,

Hier soir, avec le soutien de mon Epouse adorée, je suis parti travailler les bosses.

Mon objectif 2018 est simple : réussir la BTR 2018.

Vu le parcours de l’épreuve, il faut bosser les bosses. Car une chose est sûre, la Bretagne n’est pas plate, loin de là. Et la fin dans le pays basque est aussi plat que je suis un beau brun chevelu…

Par conséquent, pour éviter d’aller trop loin de la maison, j’ai opté pour des bosses urbaines sans trop de circulation.

Je suis allé voir comment passer la côte parallèle à la rue de Talma. Je sens que la forme est là. J’ai réussi à la monter en 34×28. J’en suis assez fier. Mais je vais continuer l’entrainement pour essayer de la monter en 34×25.

Ensuite, je prends la direction du petit circuit que j’ai repéré aux abords des voies de la SNCF. J’ai opté pour la version longue du circuit qui donne 34m de D+ pour 1,3 km. Ce qui lui donne un coefficient de difficulté* de plus de 26. La montée du circuit est à 5% de moyenne pour 600m. C’est une bonne base de travail. Pour mon plaisir, j’ai pu monter celle-ci en 34×22 sur mon premier passage.

Maintenant la machine est lancée et il faut être régulier pour progresser jusqu’en juin 2018. Je vois déjà les résultats sur la rue des Ombrages où je subis moins la côte.

@ bientôt

Coefficient de difficulté : Ce coefficient permet de savoir si une sortie est vallonnée ou non.
Il se calcule en divisant le dénivelé positif (D+) en mètre par la distance en kilomètre.
Plus le chiffre trouvé est proche de 0, plus la sortie est plate. Plus le chiffre trouvé est élevé, plus la sortie est vallonnée.

130 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2017, 2018, Born To Ride, Entrainement, Entrainement route, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire