Objectif BTR 2018 – Il faut rouler

Bonjour,

Hier, après deux semaines sans rouler pour diverses raisons, j’ai repris le chemin des routes aux alentours d’Yerres.

Une nouvelle fois, le Edge 820 et le Xperia Z5, bien que se voyant mutuellement via bluetooth, n’ont pas réussi à se synchroniser. Ce souci m’a imposé un redémarrage d’une activité pour voir si cela solutionnait le problème. Il n’en fut rien. C’est cette action qui fait que j’aurais deux activités Strava pour ce jour.

La première bien courte m’a permis de rejoindre la gare de Brunoy. Vu que la chaussée était bien humide, je n’ai pas pris trop de risque dans les descentes. Et la montée m’a permis de me réchauffer un peu vu le vent et la témpérature de 5°C.

Après mon essai de synchronisation raté, je reprends mon parcours avec Strava sur le téléphone pour que le suivi live soit activé (via la fonctionnalité Beacon de Strava). Le GPS est, quant à lui, lancé normalement.

Je prends traditionnellement la rue du Rôle. Cette rue me permet d’éviter le trafic de la route de Brie dans sa partie montante.

Ensuite, je ne descends pas vers l’Yerres, je remonte via l’avenue du Président Kennedy pour rejoindre Mandres-les-Roses. De là, je poursuis via Santeny pour retrouver la route de Servon.
Sur cette portion, je croise beaucoup de groupes de cyclotouristes du club de Mandres-les-Roses. Le froid a du les transir vu qu’aucun n’a réussi à répondre à mes bonjours. Tant pis.

A Chevry-Cossigny, je prends la direction de Soignolles-en-Brie car je souhaite rendre visite aux gués de la commune. Il y a tellement de passages inondables (au moins 6 entre ceux qui sont accessibles via la route et ceux via les chemins) par l’Yerres sur cette commune, qu’on pourrait presque l’appeler « Soignolles-aux-Gués ».

L’un des gués de Barneau est fermé à la circulation automobile tellement le niveau est important (environ 20/30 cm d’eau). Pour les cyclistes et les marcheurs, il est toujours franchissable via une passerelle. Une fois passé, le segment Côte de Barneau vous attends. Pour une première, ce fut une première bien lente, mais je me suis treuillé au sommet.

Je continue mon cheminement en direction de Champdeuil puis Crisenoy. C’est dans cette dernière commune que j’ai pris la photo ci-dessous. J’ai trouvé cela très sympa.

A Aubigny, je retrouve le carrefour avec la D471, où j’avais assuré la sécurité d’un accident mortel, il y a quelques années. Depuis le carrefour s’est doté de feux de signalisation. Et c’est très bien ainsi.

le complexe aéronautique de Réau me voit le longer sur toute sa longueur. Depuis Crisenoy, je lutte avec le vent de Nord/Nord-Ouest qui m’avait bien poussé avant. Au niveau du plateau des pistes de l’aérodrome, le vent ne rencontre aucun obstacle. Je sers les dents et je roule en direction de Moissy-Cramayel.

Dans cette ville, les habitations m’offrent un peu de répit vis-à-vis d’Eole.

A Lieusaint, j’opte pour le centre-ville qui n’est pas forcément des plus accueillant pour les vélos. Car bien que possédant une belle bande cyclable, les passages piétons en gros pavés sont loin d’être cycliste-friendly.

En direction de Tigery, je commence à voir mes limites du jour poindre. Le vent et la fatigue musculaire font que j’ai l’impression de ne pas avancer. C’est un moment difficile mais c’est ce genre de moment qui vous forge le moral pour une aventure comme la BTR ou un BRM.

Les derniers kilomètres dans la forêt de Sénart sont les plus durs bien que les arbres m’offrent une belle protection contre les assauts d’Eole. J’ai atteint mes limites actuelles. Je vais sérieusement me mettre à faire un peu de PPG (Préparation Physique Générale).

Au final, j’ai réalisé ma plus grande sortie de l’année. J’ai tenu bon malgré le vent et le froid (5°C de température moyenne). Je suis par conséquent très satisfait de cette sortie qui augure plein de belles choses pour 2018.

La route vers San Sebastian est encore longue mais elle sera bonne.

@ bientôt.

118 total views, 2 views today

Ce contenu a été publié dans 2018, Born To Ride, Longue distance, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire