C’est reparti !

Bonjour,

C’est reparti pour rouler un peu plus régulièrement dés que je le peux. Et j’ai bien envie de participer à une épreuve en 2019. Mais je ne me fixe aucune épreuve en particulier, on verra au feeling.

Toujours est-il que j’ai ressorti mon Sobre pour faire quelques balades pour retrouver les sensations sur le vélo.

Lundi, c’est forêt

Lundi soir, en rentrant du travail, je suis parti faire une petite boucle en forêt.

Je m’étais rapidement tracé un parcours sous Komoot. J’ai fait assez classique.

Le début m’a fait passé par la Pyramide à Brunoy, puis j’ai pris les grandes allées dans la forêt de Sénart. J’ai croisé beaucoup de cyclistes, mais peu on su répondre à mon « bonjour ». Certainement qu’ils étaient dans leur bulle d’effort.

En sortant de la forêt, je n’ai pas tenté de battre mon record personnel dans la descente qui passe devant le site de la Société Générale. Je n’ai pas encore le rythme pour jouer à ce jeu bien sympathique.

Dans Tigery, je poursuis vers Lieusaint pour rejoindre le secteur du canal.

Ensuite, je récupère les chemins de la forêt où je croise beaucoup de joggeurs.

A un croisement, un gros tas de gravier de tout calibre me barre le chemin que je voulais prendre pour aller observer les anciennes tranchées de 14-18. Je vous invite pour les plus curieux à lire ce billet de 2014 ou ce post sur le site Verdun-Meuse.fr. Ce n’est pas grave, je reviendrai 😉

Le retour s’est fait classiquement après le passage, toujours un peu compliqué de la D33 en heure de pointe.

Mercredi, c’est rivière

Mercredi soir, je remonte sur mon Sobre Multi pour aller cette fois-ci explorer les chemins le long de l’Yerres.

Le début se fait là encore classiquement par une cheminement jusqu’à la Pelouse de Montgeron (qui fête cette année le centenaire de l’achat de ces terrains). De nombreux chiens font leur balade du soir en compagnie de leur maître. C’est amusant à voir. Des jeunes volleyeurs s’organisent un match de volley sur l’herbe qui semble-t-il allait être suivi d’un pique-nique. C’est une très bonne idée qu’ils ont eu.

Je rejoins ensuite la rue de l’Ancienne Eglise pour descendre vers les chemins du bord de l’Yerres.

Les chemins sont bien facile à rouler. Par contre, ils se sont tassés avec les nombreuses pluies et inondations de cet hiver. Même la passerelle de cheminement vibre quand on roule dessus.

Le centre-ville de Yerres est retrouvé en passant par le chemin Barbara.

Pour le retour, j’écourte le parcours en prenant la rue Louis Delacarte qui passe tranquillement.

Ça fait du bien de re-rouler pour le plaisir. Il me reste plus qu’à reprendre mon appareil photo 😉

@ bientôt

641 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2018, Gravel bike, Randonnée, Randonnée gravel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire