Un petit col pour les vacances

Bonjour,

Par cet article, je reviens sur la sortie landaise que j’ai réalisé avec Chouille le 04 septembre dernier.

Nous avons loué deux VTT performance à VTT Loisirs à Hossegor. L’accueil a été très bien. Et les VTT sont bien entretenus. Personnellement, ils m’ont fourni un Commençal El Camino de 2015 en taille L.

Le début se fait via de belles pistes cyclables.

Nous passons devant l’église où deux ans plus tôt, je prenais ma Poupouille pour épouse. Que de bons souvenirs.

Avant de partir faire notre quête du col du Pas de Bas, nous tentons de faire le tour des Barthes, une sorte de marais près d’Hossegor. Nous nous arrêtons au pied d’une tour d’observation pour aller voir le point de vue.

De ce poste d’observation, nous pouvons apercevoir le sommet de l’église.

En récupérant notre trace, nous croisons une bâtisse qui détonne par son ambiance et les écritures multiples et colorées qui ornent sa porte.

Le parcours nous fait passer devant le futur EDPAH municipal de CapBreton. J’ai une petite pensée pour ma Poupouille, qui en gère un en région parisienne.

Bien que le climat est rarement rude dans les Landes, ils prennent tout de même des précautions pour protéger leurs arbres.

Depuis CapBreton, nous cheminons sur la Vélodyssée. J’ai une petite pensée aux participants à la Born To Ride qui ont du passer par ici, il y a quelques semaines.

C’est sur cette bande de bitume que j’ai eu du mal à suivre une petite mamie qui envoyait du lourd à près de 25 km/h.

Nous quittons l’EuroVélo 1 à l’approche de Labenne pour rentrer à l’intérieur des terres. Jusqu’à là, le parcours était bien roulant et peu valonné. Nous croisons encore quelques belles fleurs juste avant de passer aux choses sérieuses : à savoir découvrir que les Landes et le Pays Basque sont loin d’être des cousins du plat pays.

Même en ces endroits reculés au fort petit trafic routier, nous rencontrons les drôles de tortues grises chères à l’Etat. Souriez !

A Saint-Martin-de-Seignanx, après quelques kilomètres de montagne russe, nous optons pour la pause déjeuner. Nous croisons à ce moment LE supermarché du coin. Il fera parfaitement l’affaire pour nous ravitailler.

Nous reprenons notre parcours après cette petite pause. Les montagnes russes continuaient à nous user avec les températures assez chaudes.

Finalement, nous pouvons gravir le col muletier du Pas de Bas. A l’endroit du col, nous trouvons une habitation et c’est tout. Il n’y a même pas de panneau pour l’immortaliser. Mais nous prenons nos photos souvenirs de cette victoire de haut vol.

Le retour fut un long calvaire pour moi où je mettais pied à terre dans toutes les bosses. J’étais littéralement cuit. Je pense que je manque d’entrainement et je n’aime pas la chaleur 😀

Merci à Chouille de m’avoir accompagner et supporter pendant ce périple. Merci à mon épouse d’être ma première supportrice.

Relive ‘Sortie à vélo matinale’

@ bientôt

452 total views, 3 views today

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire