Samedi, c’est photo et bosses

Hier, j’ai profité de mon début d’après-midi pour aller rouler et voir ce que je pouvais faire.

Vu que dés le début, la météo et la forme étaient là, je me suis donné aucune limite à part rouler fort, faire des photos et prendre plein de plaisir.

Comme toujours, je commence la plupart des mes sorties en faisait un petit coucou à mes amis végétaux.

J’ai ensuite continué ma balade en direction du circuit du « Prix des bénévoles » qui aura lieu le 1er mai à Egly. C’est une course FSGT à laquelle plusieurs de mes équipiers vont participer. Vu que je suis un peu le local, je me suis permit d’aller faire un repérage du parcours.

Le parcours est actuellement bordé de pas mal de champs de colza en fleur comme celui-ci.

Le circuit sera assez facile sauf s’il y a du vent. Il se compose pour moitié d’un faux-plat montant, d’une grosse descente et d’un bout de plat. Seule la descente est à prendre avec précaution surtout sur la fin avant de tourner à droite. Il y a un arrêt de bus avec une bordure et cela peut faire mal si on la touche.

Après ce répérage, je pars sur la route de Breux-Jouy. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas emprunté et j’avais des souvenirs de dureté de la montée. Je pense que j’ai du faire des progrès, car je ne l’ai pas trouvé aussi dure qu’avant. Et la vue sur la vallée est sympa.

Le parcours me fait croiser le GR 1, le premier chemin de grande randonnée français. Je ne savais pas qu’il passait par là. J’en profite pour faire plein de photo des alentours car les champs sont couverts de pisenlits, les chevaux se régalent et dans les sous-bois, il y a plein de jolies fleurs violettes.

Je continue en direction de Mauchamps où je m’arrête sur la place centrale de Saint-Sulpice de Favières pour prendre en photo le choeur de l’église qui est exceptionnellement ouverte pour une répétition de concert d’orgues. Et vu qu’il fait beau, je fais aussi quelques photos de la place.

Pour finir ma sortie, j’arrête les photos mais j’enchaîne les montées. Je bats mon record de vitesse dans la descente de Lardy. Et vu que j’ai la forme, je bats également mon record de montée de la bosse vers Cheptainville. J’en suis moi-même surpris.

Le reste de la balade se termine tranquillement.

14,987 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2014, Randonnée, Randonnée route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire