Samedi, c’est découverte des chemins

Bonjour,

Samedi dernier, j’ai eu envie de ressortir le VTT pour voir si cela valait le coup de s’inscrire en solo aux 24h VTT de Cergy. Et vu que je suis curieux, j’ai chargé sur mon GPS la trace du tour de la première épreuve du Velo Tout-Terrain Tour 2014, où des équipiers avaient courus.

Je fus tout d’abord surpris de retrouver la position du VTT après des mois sur le vélo de route. J’étais un peu désorienté avec les vitesses, mais c’est vite revenu.

Je ne savais plus quelles étaient les bonnes pressions pour mes pneus ou pour ma fourche. J’ai donc mis dans la fourche, ce que préconise le constructeur pour les poids lourd comme moi. Pour les pneus, je me suis dit que 3 bars, ce serait parfait.

Pour la fourche, je ne suis pas assez sensible pour dire si oui ou non, elle bosse bien. Toujours est-il qu’elle amortit.

Pour les pneus, je dirais que la pression était parfaite pour le tout-terrain. Pour du roulant, elle aurait aimé un poil plus de bars. Mais je ne cherchais pas la performance.

Je suis donc parti me balader. Dés le début, je m’attaque à un petit raidar (11% sur 200m) en ville sur goudron. Et bing, je pête mon record perso et je me classe 5ème sur le segment Strava. Je suis trop content 😉 C’est cool les petits braquets.

Je continue en direction des chemins de l’Hurepoix. Après l’hiver humide qu’il y a eu cette année, les chemins sont bien marqués par les traces de tracteurs et autres engins motorisés. Et vu que c’est sec de chez sec, ça fait de la belle tôle ondulée. C’est là que mes 3 bars rentrent dans la danse et amortissent presque toutes les vibrations. C’est cool la basse pression (Je sais pour les patapons off-road, 3 bars, c’est de la haute pression :p)

Je galère un peu à trouver le début du circuit du VTT Tour et là, je commence à comprendre que c’est dur le VTT. La montée n’était pas trop pentue mais je manque cruellement de technique pour passer sans mettre pied à terre. J’ai jusque en août pour m’améliorer.

Après, je pars à la découverte de chemin que je ne connaissais pas ou que j’ai rarement emprunté. La pluie hivernale a part endroit creusée de belles ravines. Mais j’ai un VTT, je passe partout en freinant souvent 🙁 Je n’ai plus de technique, je n’ai plus de technique).

A Cheptainville, je pars à la découverte d’un chemin qui m’intriguais depuis quelques semaines. Je mets pour la première fois mes roues sur le circuit des fermes, un parcours de randonnée découverte des fermes de l’Hurepoix. C’est très roulant (pas en pneu fin) sauf avec le vent dans la face… Avec ma carte OpenStreetMap, je découvre d’autres chemins que j’emprunte. Je passe notamment devant un bel aéroclub d’aéromodéles.

Je poursuis en direction des chemins de l’Orge à Brétigny. Le tour du grand lac a été recouvert d’une couche de graviers toute neuve. C’est encore fuyant, mais je ne doute pas une seconde que cela devienne très roulant d’ici à septembre.

En retournant sur Arpajon, je vois un nouveau morceau du chemin de l’Orge en direction de Linas, je décide d’explorer. La couche de roulement est correcte pour un VTC ou un VTT. Par contre les passages pour éviter les motos et autres quads sont très justes pour mon VTT, je n’ose imaginer pour un tandem ou un cyclovoyageur et ses sacoches. Pour les curieux, je viens de rajouter le tracé sur OpenStreetMap.org.

Je suis assez content de ma sortie VTT. Je me demande ce que cela aurait donné avec un fatbike ? 😀

18,617 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2014, Randonnée, Randonnée tout-terrain. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire