24H VTT de Cergy 2014 – 30/31 août 2014

Bonjour,

Voici mon compte-rendu de mes 24h VTT de Cergy de 2014.

Après 5 ans sans participation, j’ai décidé en début d’année de repartir sur le double tour d’horloge du Val-d’Oise. J’avoue que c’est un peu un coup de folie. En effet, je ne roule quasiment plus avec mon VTT. Je pense qu’en terme de technique, j’ai du régresser et vu mon niveau de départ, je suis loin d’avoir une technique pour rouler vite. Heureusement, le circuit de Cergy est réputé pour être roulant voire très roulant.

J’arrive le premier sur les stands qui étaient attribués aux équipes du Team Vélotrainer. Il faut dire qu’avec cinq solos, une équipe de 4 et une équipe de 5, ça fait du monde à loger.

J’ai le plaisir de faire la connaissance de Philippe (Kceras) et de Nicolas (MasterNico1978) qui représentent régulièrement le club sur les courses VTT franciliennes et qui seront dans la même catégorie que moi : les solos.

Kceras

MasterNico1979

A ces deux équipiers, il faut aussi ajouter les deux autres VT Boy qui ont eu la folie de s’inscrire en solo : Olivier (Tikis) et Frédéric (La Marmotte).

La Marmotte

Pour compléter le tableau des coureurs en rouge et noir, il faut ajouter une petite brochette de 4 : François (Fru), Loïc (Nanotroll), Olivier (Opossum) et Nicolas (Eagle Four).

L'équipe 427

Pour finir dans les brochettes de fous, il faut aussi parler la brochette de 6 : Philippe (Darkonimo), Thierry (TLR), Christophe, Johan et Fabrice.

Avec Marmotte et Tikis ont décide d’aller voir la butte à Juju. Première montée de la butte sur le vélo et première montée du cardio. Je ne me sens pas à l’aise dans la montée. Je fais beaucoup de décollage de la roue avant. Je décide donc qu’en course, je passerai à pied. La descente, je suis moyennement confiant. Cette butte restera le passage où je me sens le moins adroit. C’est ainsi.

Premier tour

A 14h00, après un show de cheerleaders, le top départ est donné par l’organisation. Afin d’étirer le peloton au maximum, nous avons le droit à un petit 800m de course à pied. Les solos dans leur majorité ont fermé la marche de cette séance de footing (en chaussures de VTT). Les solos de VT sont restés ensemble pour cette petite boucle.

Peloton des solos aux départs

A la fin de la boucle, j’arrive à mon vélo et je vois que je suis déjà à près de 189 puls/min au cardio. Je me dis que je vais mettre un peu de temps à récupérer. D’après un vieux test d’effort fait, il y a environ 4 ans, j’aurais un maximum à 186 puls/min. Je pars donc en mode randonnée. Mon objectif premier est de refaire descendre le cardio. Je roule donc tranquille. Je pense que tous les solos font de même car je ne perds quasiment pas de distance dans toute la partie roulante de ce tour de départ.

Après avoir visiter les maraîchers, on rentre dans la forêt. Je roule au plaisir et je butte moins sur les obstacles du parcours. Seules les bosses m’arrêtent et je monte à pied, n’ayant aucune marge dans les pulsations cardiaques. Je suis déjà dans le rouge.

Mon premier contact avec les woops s’est super bien passé et j’ai pris beaucoup de plaisir à les passer. C’est ma partie préférée du circuit.

Je boucle mon premier tour de départ en 35 min environ. En 2009, je mettais 10 min de plus et j’étais beaucoup plus dans le rouge. Cette année, j’y étais mais à un niveau gérable. Je fais coucou au stand et je poursuis sur mon deuxième tour.

Deuxième tour

Le deuxième tour me fait un peu peur, il va contenir ma première butte à Juju en course pour cette édition. A son approche, je commence à me faire doubler par les premiers. Je suis assez content de voir que Darko me double en 6ème position. Ils ont donc fait un bon départ. Au sommet de la butte, je me fais doubler par les deux premiers solos. Je me dis qu’ils envoient du lourd.

Les bords de l’Oise sont roulants mais je ne roule pas assez vite et j’entends pas mal de « à gauche ». Ce qui signifie que le gars qui me rattrape veut me doubler par la gauche. Je laisse donc la place de passer. Je poursuis mon parcours à mon rythme que je trouve pas mal du tout. Malheureusement sur la fin après les woops, je ressens mes premières crampes au mollet droit du fait que la vidange gastrique ne se fait pas correctement, je manque d’eau.

Troisième tour

Au passage à mon stand, je fais une pause pour me détendre le mollet. Je repars ensuite à mon rythme. Malheureusement, je me sens de plus en plus mal sur le vélo. Je boucle le troisième tour tant bien que mal. Heureusement que les woops sont là pour donner un peu de plaisir.

A la fin de ce tour, je m’arrête et je pars faire une sieste pour essayer de récupérer.

Quatrième tour

Je repars après une pause de près de 1h30. J’en ai profité pour mettre une épaisseur de papier au niveau de l’abdomen en espérant que cela aille mieux avec un peu de chaleur. J’essaye de m’hydrater par petites gorgées. Je passe les bosses à pied et je prends du plaisir dés que je peux.

Si on retire la pause sieste, je pense avoir fait un bon tour pour moi. Vu que ça va, je poursuis sur mon cinquième tour.

Cinquième tour

Le tour s’enchaine sans souci. Dans la double bosse que je monte bien sûr à pied, un gars bloque sa chaine entre deux plateaux. Je m’arrête et je l’aide à débloquer la situation. Je ne suis pas à 5 min près. J’aurais pu faire mon meilleur tour sans ce stop, mais on s’en fout.

A la fin du tour, je commence à ressentir des douleurs au niveau de l’estomac, malgré l’épaisseur de papier. Je décide quand même de poursuivre sur mon sixième tour.

Sixième tour

Plus le temps avance et plus je ressens des douleurs dans l’estomac et plus je sens que j’ai soif. Vu qu’on approche de 20h00, je décide de stopper pour la nuit; je verrai bien le lendemain comment je suis.

Je vais dîner avec Tikis. Je me prends des spaghettis au saumon que j’arrose de coca-cola.

Je reviens au stand et je prête mon éclairage à Eagle Four. D’après ses retours, il semblerait qu’il soit super bien comme éclairage. Dommage que je n’ai pas eu l’occasion de m’en servir.

Passage au sommet de la double bosse sur le vélo

Collector : sommet de la butte à Juju sur le vélo

Fin de la course

Après la nuit, et un réveil pour prendre d’assaut les toilettes du gymnase, j’ai toujours des douleurs. Je décide donc de ne pas repartir et de profiter du spectacle offert par les Team en pleine gestion des écarts.

Au final, les Team ont super bien assuré en finissant 2ème en catégorie R5 (5 coureurs) et 8ème en catégorie R4 (4 coureurs).

Merci les gars pour ce super week-end en équipe. Voici la photo de tous les VT Boys moins les deux solos photographes (Tikis et votre serviteur).

Les VT Boys

28,031 total views, 2 views today

Ce contenu a été publié dans 2014, Compétition, VTT, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 24H VTT de Cergy 2014 – 30/31 août 2014

  1. lariegeoise dit :

    Bravo à vous tous et surtout à toi l’Amiral. On aura le CR à l’AG, je suppose.
    David que je viens de connaitre en ariège est séduit par votre performance.
    A plus

  2. Hello Amiral !
    Joli CR ! C’est beau tout ces maillots VT !!!
    Super week-end passé la-bas, même si j’ai pas pu autant discuté avec tout le monde que ce que j’aurais voulu, mais bon il fallait bien rouler 🙂

Laisser un commentaire