Et c’est parti

Bonjour tout le monde,

Voilà, j’ai réalisé mes premiers tours de roue en terre brunoyenne.

Pour une première sortie, j’ai ressorti mon VTT pour partir en exploration autour de chez nous.

Après un détour par la place de la gare en vue d’analyser le plan de la commune, je me suis presque naturellement élancé en direction de la forêt de Sénart. La traversée de la commune de Brunoy s’est faite sans souci. Il faut dire que nous étions un dimanche matin. A voir, si un samedi matin, à l’heure d’aller faire des courses, c’est le même scénario.

Au rond-point de la Pyramide (qui est en fait une sorte d’obélisque), je rentre dans la forêt de Sénart par une route forestière. Les automobilistes sont pressés d’aller faire leur footing dans la forêt. J’ai encore un doute sur le respect du 30 km/h dans les voies étroites. Mais bon…

Dans la forêt, je m’oriente au feeling en fonction de ce que m’indique mon Etrex 30. Je me retrouve ainsi dans des allers non carrossables. Je suis à ce moment là, heureux, d’avoir pris mon VTT et je loue les températures proches de zéro qui maintiennent la boue et les flaques d’eau gelées. Mon cheminement me fait aboutir à la faisanderie de Sénart, une jolie bâtisse qu’il faudra que je retourne admirer pour en connaitre son histoire.

Mon retour se fait par Quincy-sur-Sénart et les grandes allées et pistes cyclables du coin. Je croise un grand nombre de joggeurs et quelques vététistes. A ma grande surprise, dans ce coin de l’Ile-de-France, ils savent dire bonjour et s’écartent sans souci au son de ma sonnette. J’en suis encore surpris.

Au final, je boucle ma première sortie 2015 en un peu plus d’une heure pour environ 17 km.

@ bientôt pour de nouveaux récits.

17,725 total views, 6 views today

Ce contenu a été publié dans 2015, Randonnée, Randonnée tout-terrain. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Et c’est parti

  1. lariegeoise dit :

    Je ne comprends pas! Je croyais que tu avais déménagé pour vivre sa copine. A moins que je me trompe de département. Allez, tu vas bien m’en dire plus
    Mais ça fait du bien de sortir, non?

Laisser un commentaire