En route pour la route

Bonjour,

Le week-end dernier, je me suis baladé pour la première fois sur les routes des alentours de Brunoy. Grâce au site Strava, je m’étais tracé un parcours d’une quarantaine de kilomètres pour découvrir les routes du nord-est de l’Essonne et de la Seine-et-Marne toute proche.

Moins de 2 km après mon départ, c’est-à-dire, encore bien froid musculairement, je me heurte à une petite bosse de 300m à 10%. Je sais que c’est assez rare de trouver du D+ dans le secteur, surtout d’après ce que dit mon camarade L’Ariegeoise de Velotrainer. Mais quand on en trouve, c’est souvent l’ascenseur vers l’acide lactique 😉

Je roule tranquillement sans chercher à faire un temps du fait que la chaussée est bien humide par endroit et que je ne voudrais pas de nouveau aller goûter au bitume francilien. Je chemine au grès des virages de mon GPS.

Par moment, j’observe le paysage et je trouve qu’il peut y avoir par endroit du potentiel photo. D’autres en plein milieu des champs n’ont aucun intêret sauf quand le vent vient dans le dos.

Le retour se fait par une petite dizaine de kilomètres en zone urbaine. Ce n’est pas trop ma tasse de thé vu qu’il faut cohabiter avec pas mal de véhicules à quatre roues. Au moins, dans ces zones leur vitesse est limitée.

Au final, je suis assez content de ma sortie qui m’a permit de faire ma première sortie sur route avec un kilométrage correct pour une reprise.

@ bientôt.


16,701 total views, 3 views today

Ce contenu a été publié dans 2015, Randonnée, Randonnée route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à En route pour la route

  1. lariegeoise dit :

    Salut Damien
    Je vois que tu suis ce que je fais avant de partir, en allant regarder comme moi, un éventuel parcours sur Strava. Un bon utilitaire
    Pour les bosses, effectivement c’est difficile d’en trouver.
    Mais je vois qu’en définitive, tu n’étais pas loin de chez moi car à Chevry Cossigny, j’y passe des fois si tu regardes mon blog. On pourrait le cas échéant se faire une rencontre. Et même si le coeur t’en dit et si tu peux t’avancer en voiture, je pourrais t’emmener dans de vraies bosses de Seine et Marne
    Pour l’instant, je suis en Ariége et je regrette bien de ne pas avoir mon vélo car j’aurai pu me faire plus que des bosses, au moins un col. Imagine!

Laisser un commentaire