Gravel, lièvre et aéroport

Bonjour,

Hier, j’ai décidé de refaire un peu de vélo, il faut bien profiter des beaux jours pour se balader et découvrir le coin.

Pour cette sortie, vous n’aurez pas de photo, j’avais laissé mon appareil photo à la maison.

Une fois n’est pas coutume, j’ai tracé mon parcours sur Strava. Et une fois encore, je constate que lors des tracés des parcours sur Strava, il fait preuve d’un énorme optimisme en ce qui concerne le dénivelé (448m annoncés, 214m réels). Mais ce n’est pas grave, je ne suis pas un grimpeur.

Je commence mon parcours par le traditionnel parcours jusqu’à Santeny et ensuite je pars vers  Cossigny. Je croise pas mal de cyclos dans le sens inverse mais peu sont bavards ou polis. J’y suis habitué, cela semble être une marque de fabrique francilienne.

J’ai un suce-roue qui me suis de Cossigny à Grisy-Suisnes. Il me suis tranquille à 25 km/h sans prendre un relais. A un moment, le vent fut plus favorable et j’ai pu le décrocher en m’appliquant sur le tirer-pousser de mon pédalage. Arrivé sur Grisy, je flâne un peu et je prends la direction de la rue de la libération qui finit par une section de 700m dans le plus pur style du gravel. J’avais un peu peur pour mes roues et mes pneus, mais tout à tenu et j’ai au final pris du plaisir.

Je pars ensuite vers Coubert. Et j’enchaine via Courquetaine et Solers. A noter qu’à Solers, se trouve un cimetière allemand de la Seconde Guerre Mondiale. De là, je m’envole en direction de l’aéroport de Melun-Villaroche. Le cadre me fait pensé aux bandes-dessinées de Buck Danny. Les batiments sont pour la majorité dans un style, de mon point de vue,  années 60/70.

Je finis mon parcours en passant près de Réau et en fréquentant les pistes cycles de Moissy-Cramayel.

@ bientôt.

17,229 total views, 1 views today

Ce contenu a été publié dans 2015, Gravel bike, Randonnée, Randonnée route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Gravel, lièvre et aéroport

  1. Dommage, je ne saurai pas comment les champs ont subi la sécheresse avant mon retour vers ces vues. Effectivement d’accord avec toi pour le dénivelé STRAVA. Mais pour ma part, ici j’arrive facilement à 1600m de dénivelé. J’ai la chance d’avoir les montagnes à portée de main.
    Tu ne réponds jamais aux commentaires : c’est normal?

Laisser un commentaire