Objectif BTR 2018 – A l’assaut des ténébres

Bonjour,

Hier soir, une nouvelle fois ma Petite Epouse me soutiens dans mon objectif de réussir la BTR 2018. J’ai donc profité de mon bon de sortie pour aller rouler dans la nuit.

Un peu fou, comme toute personne se lançant des défis, je suis parti en direction de la forêt de Sénart.

Cela fait une drôle de sensation de fendre l’obscurité avec son phare et de découvrir la route qu’au fur et à mesure qu’on progresse. L’avantage de cette nuit noire dans la forêt m’a permis de régler le plus confortablement la portée de mon éclairage.

C’est impressionnant quand on perd le sens de la vue (visibilité uniquement dans le faisceau du phare), comment le cerveau utilise ses autres sens et notamment l’ouïe. Au moindre gland qui tombe, on imagine une harde sanglier ou un chevreuil se restaurant.

Pendant un long moment, je voyais au loin une lumière apparaître puis disparaître. J’ai d’abord pensé à un sanglier avec une frontale. Mais tout le monde sait qu’un sanglier n’a pas de frontale. J’ai alors pensé à un vélotaffeur ou un cycliste s’entraînant comme moi venant en sens inverse. Plus le temps passait et moins la lumière se rapprochait. En appuyant un peu plus sur les pédales, je comble l’écart. En fait, le porteur de cette lumière était tout simplement des gens promenant leur chien à la frontale.

Je descends sur Soisy-sur-Seine et je loupe l’intersection pour continuer sur le circuit de la forêt. Ce n’est pas grave, je ne comptais pas le réaliser aujourd’hui. J’arrive au centre-ville où une déviation pour travaux me fait rallonger mon parcours. Pas grave, je la suis et je m’arrête plus loin pour refaire mon orientation. Surtout que j’arrive sur des routes nouvelles pour moi.

Une fois ma nouvelle route tracée mentalement, je repars. J’arrive sur le rond-point du Carrefour Market d’Etiolles. Une voiture manque de m’envoyer sur les roses, ou du moins de tâter du bitume. Pourtant entre le gilet fluo (obligatoire) et l’éclairage puissant, je suis un beau sapin de Noël roulant. Parfois, je me dis que l’option appel de phare devrait être présente sur l’Edelux 😀

J’attaque à la sortie du rond-point ma montée vers Tigery. Ca monte, ça monte, puis ça descend pour remonter tout ce qu’on a descendu. Ce n’est pas grave, je comptais faire de la bosse. C’est toujours aussi étrange que de découvrir la route au fur et à mesure.

A Tigery, je fais le grand fou en restant sur la plaque pour monter la rue des Vignes. Ça passe, mais le cardio monte bien 😀

Je poursuis pour rejoindre la D33 et sa piste cyclable.

C’est 50 mètres après le début de la piste que je me rappelle que notre ancêtre était Obélix. Je fais peur à un sanglier qui se restaurait tranquillement de glands sur le bord de la piste. J’avoue que la rencontre m’a aussi fait un peu peur. C’était ma première fois que je croisais un sanglier en pleine nuit et en liberté.

Plus loin, après la croix de Villeroy, j’entends des bruits sur ma droite. Ni une, ni deux, je passe la sur-multipliée pour foncer en direction de Quincy-sous-Sénart. Il faut dire qu’un sanglier à une vitesse moyenne au trot de 20km/h et de 70 km/h en pointe. (Source : animaux.org).

Je prends ensuite la route en direction de Brunoy. Me sentant en forme, je décide d’aller grimper la rue des Ombragées. Je redescends donc vers le lycée Talma et je remonte à bloc la rue des Ombragées. Je bas mon record personnel de 20s, c’est bon ça !

Pour une première sortie intégralement nocturne, je suis assez content de ma forme. Selon Strava, je réalise 11 performances, dont 9 records personnels, sur 11 segments sur mon parcours. C’est bon ça !

@ bientôt

101 total views, 1 views today

Publié dans 2017, 2018, Born To Ride, Entrainement, Entrainement route | Marqué avec , | Un commentaire

Objectif BTR 2018 – Go, go, go

Bonjour,

Hier soir, avec le soutien de mon Epouse adorée, je suis parti travailler les bosses.

Mon objectif 2018 est simple : réussir la BTR 2018.

Vu le parcours de l’épreuve, il faut bosser les bosses. Car une chose est sûre, la Bretagne n’est pas plate, loin de là. Et la fin dans le pays basque est aussi plat que je suis un beau brun chevelu…

Par conséquent, pour éviter d’aller trop loin de la maison, j’ai opté pour des bosses urbaines sans trop de circulation.

Je suis allé voir comment passer la côte parallèle à la rue de Talma. Je sens que la forme est là. J’ai réussi à la monter en 34×28. J’en suis assez fier. Mais je vais continuer l’entrainement pour essayer de la monter en 34×25.

Ensuite, je prends la direction du petit circuit que j’ai repéré aux abords des voies de la SNCF. J’ai opté pour la version longue du circuit qui donne 34m de D+ pour 1,3 km. Ce qui lui donne un coefficient de difficulté* de plus de 26. La montée du circuit est à 5% de moyenne pour 600m. C’est une bonne base de travail. Pour mon plaisir, j’ai pu monter celle-ci en 34×22 sur mon premier passage.

Maintenant la machine est lancée et il faut être régulier pour progresser jusqu’en juin 2018. Je vois déjà les résultats sur la rue des Ombrages où je subis moins la côte.

@ bientôt

Coefficient de difficulté : Ce coefficient permet de savoir si une sortie est vallonnée ou non.
Il se calcule en divisant le dénivelé positif (D+) en mètre par la distance en kilomètre.
Plus le chiffre trouvé est proche de 0, plus la sortie est plate. Plus le chiffre trouvé est élevé, plus la sortie est vallonnée.

129 total views, no views today

Publié dans 2017, 2018, Born To Ride, Entrainement, Entrainement route | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Born To Ride 2018 – C’est parti

Bonjour,

Ca y est, nous connaissons les points de départ et d’arrivée de la BTR 2018 ainsi que les quatre CP.

Le départ se fera le vendredi 08 juin à 22h00 de la Pointe de l’Arcouest – Embarcadère de BRÉHAT.

Le CP1 se fera au pied du phare Saint-Mathieu.

Le CP2 nous mènera au phare de Port Navalo.

Le CP3 nous fera découvrir la côte vendéenne et se trouvera au pied du phare du Grouin du Cou.

Une petite pause par le bac et nous filerons vers le CP4 au pied du phare du Cap-Ferret et ses lignes droites.

Nous finirons par une vue sur l’ile de la Tortue dans la baie de San Sebastian en nous rendant au pied du faro di Igualdo.

Sur la page du site de Chilkoot concernant la BTR 2018, des parcours sont proposés mais tous les participants sont libres de choisir leur route en fonction de leurs désirs et de leurs niveaux.

La seule contrainte est d’être arrivée à San Sebastian avant le mercredi 13 juin à 12h00.

La philosophie de cette aventure est assez simple de mon point de vue : 5 secteurs de 170km à 260km avec un D+ variant de 1500m à 2500m.

Il me reste plus qu’à faire de la bosse cet hiver et étudier mon parcours avec soin.

@ bientôt

120 total views, no views today

Publié dans 2018, Born To Ride | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Week-end + été indien = sorties vélo et pédestre

Bonjour,

Vendredi : défouloir post-transport

Vendredi soir, avec l’accord de ma Petite Poupouille, je suis sorti pour faire une petite balade à vélo.

L’objectif était assez simple : faire de la bosse sans sortir de la ville.

J’opte donc pour un départ via la Pelouse à Montgeron. Sur le premier tronçon, il y avait une animation avec barnum, buvette, sono et cie. Je ne m’arrête pas et je continue mon périple.

Je descends vers la gare de Montgeron en faisant un détour via le Chemin Noir et le pont du Bart. Je récupère la rue du Moulin de Senlis et je poursuis sur la rue Bastier de Bez.

Une fois sur la rue de Concy, je chemine jusqu’à la rue des Meuniers en passant devant l’usine des Macarons Gourmands. C’est là, que je m’aperçois que je n’ai pas mis en route mon GPS en partant :/ En plus de ne pas connaitre mes performances sur les nouvelles bosses que j’ai croisé, mon épouse s’est inquiétée vue qu’elle n’avait pas le lien vers Strava Beacon (via Livetrack de Garmin).

Un peu dépité, je prends la route la plus rapide vers l’avenue des Ombrages pour me tester sur une bosse « référence » avec mon vélo de route. Les 400m à 7% de moyenne piquent un peu mais passent. Une cassette 11-34 pourrait être plus sympa pour la grimper.

Samedi : grande boucle autours de Brie-Comte-Robert

Samedi matin, comme l’ouragan Ophélia nous offre une belle douceur, je me lève tranquillement et je me prépare pour aller faire une boucle au feeling.

J’opte pour aller rendre visite aux routes de la Seine-et-Marne que je n’ai pas trop fréquenté ces derniers mois.

En passant près de la gare de Brunoy, je suis ravi de rouler en tubeless après qu’une vieille punaise se soit éprise de mon pneu avant.

P1040067

Quand vous roulez en chambre à air, ce genre de rencontre se solde par une séance de mécanique plus ou moins longue. Avec le tubeless, vous retirez la punaise et vous faites faire quelques tours à votre roue. C’est bon, vous pouvez continuer la balade sans devoir regonfler.
Par contre, le tubeless n’est efficace que si le liquide à l’intérieur du pneu est « frais » et qu’il n’y a pas de dépôt de vieux latex. Vu qu’il y a une semaine, j’ai remis en condition mes deux roues, j’avais du latex « frais » et un pneu propre 😉

Après cet épisode mécanique express, je rejoins la rue des Vallées et sa sortie abrupte. Je pense que je vais souvent prendre cette rue dans le futur afin de travailler les bosses et les forts dénivelés (passage de 300m à 10% de moyenne).

P1040070

Je continue en direction de Santeny où je fais une pause photo aux couleurs de l’automne.

P1040071

Je pars ensuite à l’exploration de jolis quartiers pavillonnaires. J’ai bien aimé ce passage découverte.

Je roule ensuite sur la route de Servon en direction de Férolles-Attily. Je passe devant l’hôpital Forcilles.

Le colza ferait-il de la résistance ?

P1040074

Ma balade seine-et-marnaise me conduit ensuite à Chevry-Cossigny, puis Grisy-Suisnes. Je prends ensuite la direction de Limoges-Fourches.

Les « vaches franciliennes » broutent dans les prairies.

P1040075

Le bitume de cette portion du parcours a un très mauvais rendement et fait énormément vibré le vélo. Un jour un acier ou un titane filtrera celles-ci.

Les mouettes ont quitté les bords de mer pour aller se reposer dans les champs.

P1040076

Je rejoins Tigery via Lieusaint. L’automne joue les artistes peintre avec les feuilles des arbres.

P1040077

A la Faisanderie de Sénart, je fais une halte afin de prendre en photo la banderole qui annonce une exposition de champignons les 11 et 12 novembre prochains. Cela peut-être une bonne occasion de visiter la Faisanderie qui est habituellement fermée au public.

P1040078

Je suis très content de cette sortie. Claquer un 55 km sur le route sans trop d’entrainement me remplit d’espoir pour la prochaine saison.

Dimanche pédestre

Dimanche matin, avec ma Petite Poupouille nous décidons de sortir notre petit fauve.

Comme j’avais deux mains gauches, j’ai coupé le GPS en début de parcours. Bilan, je n’ai aucune idée de la distance de notre boucle à travers Montgeron et Yerres.

Tout le monde était content de la sortie et c’est le principal.

@ bientôt

104 total views, no views today

Publié dans 2017, 2017, Randonnée, Randonnée pédestre, Randonnée route | Laisser un commentaire

6 ans de sorties sous Strava

Bonjour,

Depuis le 15 octobre 2011, je sauvegarde mes sorties sous Strava.

Ces 6 années m’ont permit de rouler un peu plus de 7546 km répartis comme suit:

  • 6727 km en Route
  • 373 km en VTT
  • 446 km en Gravel

Cela fait un peu plus de 100 km de vélo par mois durant 6 ans. Je suis loin des participants du Dodécaudax qui réalisent tous les mois une petite sortie de 200km…

Ma plus grande sortie sur cette période est de 121 km pour un D+ de 929m et une durée de roulage de 5h46.

Tous ces kilomètres apparaissent en rouge sur la carte ci-dessous.

En zoomant sur l’Ile-de-France où je réside depuis plus de 12 ans, voici ce que représentent ces 6 années de pédalage.

Pour les prochaines années, j’ai bien l’intention d’étendre ce rouge sur la carte et découvrir de nouvelles routes.

Je dois continuer à réaliser mon Brevet des Provinces Françaises (Plus d’information ici).

@ bientôt.

99 total views, no views today

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Born To Ride 2018 – Quelques chiffres

Bonjour,

Nous avons maintenant quelques chiffres connus pour la BTR 2018.

  • Les dates : du 08 au 13 juin 2018.
  • La distance : 1140 km
  • Le denivellé : 9999m

Quant au départ et à l’arrivée, certaines informations donneraient un départ de l’île de Bréhat en France et une arrivée à San Sébastian en Espagne.

Attendons donc la mi-octobre pour avoir plus d’information.

@ bientôt.

201 total views, no views today

Publié dans 2018, Born To Ride | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Gaz au crépuscule

Bonjour,

Hier soir, j’avais besoin de me défouler. Ma Petite Epouse m’a donné un bon de sortie pour que j’aille rouler.

Je m’équipe donc en tenue de nuit. La veste coupe-vent et le gilet fluo commencent à être limite pour les températures du moment. Par grave, l’exercice fera monter la température corporelle.

Le vélo troque son éclairage Sigma Buster 200 pour le Sigma Buster 2000 (Voir aussi mon post sur le Sigma Buster 2000).

J’ai invité Chouille à se joindre à moi pour cette sortie. Vu qu’il avait envie de rouler, il a accepté.

Nous nous élançons donc vers la forêt. A la sortie du premier single, je m’aperçois qu’il n’a pas son casque. Il est resté dans sa voiture. Nous faisons demi-tour. Un casque dans la forêt de nuit est indispensable.

Une fois que le couvre-chef est mis, nous repartons en direction de la forêt. Vu que mon GPS n’a pas voulu prendre la nouvelle trace que je lui ai chargé, nous roulons au feeling en direction de Tigery.

A la sortie de la forêt, une petite pause photo est réalisée.

Mon phare a rendez-vous avec la Lune #BBBFranceXCyclingHereos

Une publication partagée par Damien Plansson (@amiralbibilecyclo) le

Dans le segment Strava dit de la relance de la société générale , je donne tout mais je fais l’erreur de rester sur le plateau de 32. Bilan, je plafonne en terme de vitesse et je n’explose par mon record pour 9s… Ce sera pour la prochaine fois.

Dans Tigery nous prenons la direction de la D33. Au cours de ce tronçon, nous apercevons au crépuscule 3 ou 4 chevreuils dans un champ.

A la Croix de Villeroy, nous tournons vers la forêt en passant par l’escalier. De là, nous mettons les gaz avec nos phares qui fendent l’obscurité de la forêt. C’était une partie du parcours bien sympa.

Le retour se fait normalement via Brunoy.

123 total views, no views today

Publié dans 2017, Randonnée, Randonnée gravel, Sortie de nuit | Laisser un commentaire

Un week-end avec peu de vélo

Bonjour,

Le week-end dernier fut moins sportif que les deux précédents (Un week-end riche en évasion et C’est bon d’enchainer).

Cette semaine, des travaux dans la maison m’ont accaparé pas mal de temps libre. Maintenant, la maison est plus sympathique et cela fait aussi de l’exercice.

Donc pour ce week-end, je ne suis sorti que vendredi presque à la nuit tombée. Il faisait bon pour la saison, mais des nuages assez menaçants se promenaient sur la ligne d’horizon. J’ai donc pris mon VTT pour faire une courte sortie.

Pour le début, je suis parti en direction de La Pelouse à Montgeron. De là, je plonge avenue de la République pour reprendre l’itinéraire cyclable pour rejoindre le pont de Bart. Que les franciliens sont agressifs le vendredi soir derrière leur volant : refus de priorité, dépassement dangereux, etc…

Je chemine ensuite sur les chemins le long de l’Yerres et je termine cette partie au niveau du Parc de Caillebotte.

Je rejoins ensuite la piste cyclable qui m’emmène de Yerres à Brunoy. Les oies d’Yerres commençaient leur nuit. Et moi, j’arrivais au pied de la côte de Talma.

Pour éviter le trafic automobile, j’ai opté pour la montée via l’avenue des ombrages. Pour compliquer la montée, j’ai opté pour le 32×28 sur le VTT afin d’avoir des rapports proches de mon route. Je voulais savoir si je pouvais monter cette petite côte de 400m à 7% de moyenne. Malgré le peu d’entrainement, c’est passé 😀

Je finis tranquillement via l’église Saint-Pierre.

C’était bien sympa de rouler avec les éclairages de nuit.

Bonne semaine à tous

124 total views, no views today

Publié dans 2017, Randonnée, Randonnée gravel | Laisser un commentaire

Bilan du mois de septembre

Bonjour,

Déjà le deuxième jour du mois d’octobre , il est temps de faire le bilan de ce mois de septembre.

Durant ce mois, j’ai repris le vélo pour de bon. Mes deux montures ont repris du service et ont usé de la gomme.

Au 30 septembre, j’ai parcouru plus de 200 km à vélo.

Cela me fait bien plaisir de retrouver de tels scores.

Maintenant, il faut continuer 😉

@ bientôt.

100 total views, no views today

Publié dans Bilan, Bilan mensuel | Marqué avec | Laisser un commentaire

La Gravel Tro Breizh

Bonjour,

La première édition de la Gravel Tro Breizh s’élancera de Rennes le 6 mai 2018.

Je ne ferais pas parti des 50 participants. En effet, je préfère laisser ma place à une personne qui pourra vraiment la préparer et en savourer chaque kilomètre.

Néanmoins, je suivrai avec attention toute cette aventure bretonne.

Pour ceux qui sont motivés, guettez bien la date d’ouverture des inscriptions en janvier 2018. D’ici là, vous pouvez commencer à vous entraîner 😉

@ bientôt.

178 total views, no views today

Publié dans 2018, Gravel bike, Gravel Tro Breizh, Longue distance | 2 commentaires