Buée, crevaison et kiff

Bonjour,

Mercredi soir, je suis sorti pour une belle balade semi-nocturne.

Je pars avec le vélo de route pour continuer ma reprise.

J’ai choisi d’essayer de rouler avec le 50 dents à l’avant. Les quatre plus grands pignons sont durs à emmener mais les autres passent bien. C’est une bonne nouvelle.

J’opte pour une boucle par la forêt de Sénart et Tigery pour venir de finir de faire le hamster dans une bosse près de Brunoy.

Le passage de la forêt de Tigery se fait sans problème particulier à part un phénomène de condensation qui se forme sur les verres de mes lunettes. Ce n’est pas spécialement existant de rouler avec le brouillard 😀

J’arrive à la Faisanderie. J’en profite pour nettoyer mes verres. Je repars en prenant une route forestière en stabilisé. A quelques mètres de retrouver le bitume, je sens un jet de liquide sur les mollets. J’accélère car je comprends vite que je viens de percer mon pneu. Comme je suis en tubeless, j’ai bon espoir que le liquide préventif bouche le trou. Au début, il arrive à boucher le trou, mais à chaque tour de roue, la fuite reprends. Néanmoins, je continue.

Je m’arrête pour prendre une photo « des esprits de la nuit qui s’éveillent » 😀

Les esprits de la nuit s'éveillent #BBBFranceXCyclingHereos

Une publication partagée par Damien Plansson (@amiralbibilecyclo) le

Vu que la pression a bien baissé dans le pneu et que la fuite est toujours présente. Je vais à pied en direction de l’abri bus à l’entrée de Tigery. Je suis bon pour passer en chambre à air.

En démontant mon pneu, je découvre une barre de latex solidifié. Je comprends pourquoi le trou n’a pas été bouché. Ce week-end, je vais nettoyer et remettre en bonne condition (nettoyage du vieux latex et changement du fond de jante) mes deux roues. Ce sera plus sûr pour les prochaines sorties.

Je vérifie que le corps perforateur de pneu a bien été éjecté et je mets une chambre à air neuve. Je claque une cartouche de CO2 et c’est reparti.

Au final, je rentre de nuit avec l’éclairage fourni par mon moyeu SON et mon phare Edelux. Depuis le BRM 300 de Tours en 2010, c’est la première fois que je roule en pleine nuit, hors crépuscule.

Cette sortie fut bien fun. Je me suis rassuré sur mes capacités à réparer une crevaison dans la presque obscurité et à rentrer de nuit.

108 total views, no views today

Publié dans 2017, Randonnée, Randonnée route | Laisser un commentaire

C’est bon d’enchainer…

Bonjour,

Ce week-end fut encore une fois un week-end où j’ai pu enchaîner, grâce à ma douce Poupouille d’Amour, les sorties à vélo.

Vendredi, début de week-end

Vendredi, Chouille est passé nous voir pour son retour de vacances. Je lui ai proposé d’aller faire un petit tour de VTT dans la forêt.

Il a accepté et c’est parti pour un parcours totalement improvisé au sein de la forêt de Sénart.

Nous commençons notre sortie par aller voir la stèle en hommage aux aviateurs américains tombés en 1944.

Nous continuons notre circuit en nous rendant à Tigery. Au passage, nous croisons les préparatifs de la fête de la forêt qui aura lieu le dimanche suivant.

Chouille continue à me suivre et nous prenons la direction de Lieusaint où j’ai envie de lui faire découvrir le petit canal où j’avais croisé des oies, des cygnes, des ragondins et autres canards lors d’une précédente sortie.

P1030670

Nous retournons vers la D33 qui comme le vendredi précédent connait un trafic chargé qui en empêche une traversée en toute sécurité. Nous poursuivons donc vers Combs-la-Ville et ensuite Boussy-Saint-Antoine où l’on récupère la piste cyclable.

Mairie d'Epinay-sous-Senart

Le passage au niveau des oies d’Yerres qui ont commencé l’heure nuit, vu l’heure tardive, se fait sans soucis et nous poursuivons jusqu’au Mc Donald. De là, on récupère la rue Louis Delacarte qui nous ramène sur les hauteurs de Yerres.

Nous finissons notre périple par un petit bout de la rue Pierre Brossolette et le rond-point Pasteur.

Samedi, reprise de la route

En attendant de connaitre l’itinéraire de la Born To Ride 2018, je me suis dit que ce serait bien de ressortir « Black Runner », mon vélo de route. Il faut dire que plus de deux ans sans voir le bitume doit commencer à le déprimer.

Dans la semaine, j’avais déjà commencé à le préparer en refaisant le plein de liquide préventif dans mes pneus tubeless et en lui donnant un petit coup de lingettes nettoyantes.

Dans l’après-midi de ce samedi, j’ai repositionné l’éclairage arrière pour le rendre visible. J’en ai profité pour changer les feux arrières du vélo de ma Poupouille et celui de Chouille qu’on héberge dans le garage. Le vélo, pas Chouille…

Pour finir, je me suis élancé sur « Black Runner » en mode exploration vu que, pour cause de travaux, je n’ai pas d’internet à la maison pour préparer mes circuits et les télécharger dans le GPS.

Les premières sensations sont un peu étranges. En effet, la position de conduite du vélo de route est différente de celui du VTT, je suis un peu plus couché sur la vélo de route. Mais les sensations sont bonnes voire très bonnes. Ca roule presque tout seul.

Je prends pour commencer la direction de Pyramides et la piste cyclable dans la forêt de Sénart. Cette piste me conduit jusqu’à la Faisanderie où aura lieu la fête de la forêt. Les barnums se montent tranquillement. Moi, je continue vers Tigery.

A partir de Tigery, je rentre en mode exploration. Merci le GPS et le smartphone.

Etang à la sortie de Tigery

Pour commencer, je prends la direction de Saint-Germain-lès-Corbeil, puis de Saint-Pierre-du-Perray.

Lors de mon passage à Saint-Pierre-du-Perray, je me suis guidé vers la mairie au son des cloches de l’église qui annonçaient l’office du samedi soir.

Eglise de Saint-Pierre-du-Perray

Cette endroit de Saint-Pierre est très joli et plein d’oies étaient venus trouver refuge sur les petits ilôts du plan d’eau pour y passer la nuit.

Oies à Saint-Pierre-du-Perray

De là, je pars un peu en exploration de Carré Sénart, où les aménageurs de la voirie adorent faire des pistes cyclables qui se terminent dans un champ. Ils ont du trop se documenter sur le gravel 😉

Ambiance champêtre à Carré Sénart

Un pilote de planeur RC faisait sa petite séance d’entrainement que je me suis permis de filmer un peu. J’ai encore du boulot pour devenir un grand cinéaste 😀

Signalétique courante à Carré Sénart

Je poursuis ma route vers Savigny-le-Temple où je rentre de plein pied dans l’aventure extrême : « jeunes plein d’avenir » faisant des roues arrières sur des motos de cross sans casque et avec la cagoule, scootéristes sans casque ni cagoule, familles ayant des problèmes d’audition se promenant sur la piste cyclable, etc…

Mon petit plaisir, avoir lancer un « amateur » à un petit jeune qui voulait me faire une démo de basket quand j’arrivais à son niveau. Il a laissé s’échapper son ballon 😀

Je poursuis ensuite en direction d’Ourdy et de Réau pour retrouver des routes plus roulantes et propices aux nombreux kilomètres/heure.

Campagne prés de Réau

Grande ferme seine-et-marnaise près de Réau

Dans Moissy-Cramayel, je rejoins la gare en passant par l’avenue de l’Europe. Un petit sourire s’est peint sur mon visage au niveau de cette avenue. Mais je garde la raison pour moi.

Spectacle solaire au dessus de Tigery

A Lieusaint, je croise un restaurant japonais qui a un nom tout destiné à mon état d’esprit : Otaké. Oui, j’étais au taquet pour prendre du plaisir sur le vélo.

Street art à Lieusaint

Je repasse à Tigery pour rejoindre la piste cyclable qui me mène à la Croix de Villeroy. Je fais une pause pour retirer mes verres polarisés de mes lunettes vu que la luminosité avait bien baissé. C’est cool de rouler de nouveau avec la lumière du SON. C’est le début de ma préparation 😉

Superbe soleil couchant sur Tigery

La fin du parcours se passe sans problème. J’envoie le plus de watt possible pour ne pas trop traîner sur la route. Je savais qu’une délicieux repas m’attendait à la maison. Merci mon Amour.

Au final, je suis très content de cette reprise. Je sors tout de même un 48km en 2h40. C’est ridicule pour un patapon, mais pour une lopette, c’est presque excellent :p

Dimanche royal

Ce dimanche fut un dimanche royal vu que nous sommes allé à la rencontre des aigles royaux à Provins.

Au niveau de l’Office de Tourisme ou des stands pour acheter les billets pour les deux spectacles : Le Donjon des Aigles et la Légendes des Chevalier, l’accueil a été souriant et chaleureux.

[Mode Pas content ON]Par contre, si un jour vous allez à Provins, éviter la crêperie « Mammy Gateaux ». Nous avons acheté trois galettes jambon fromage qui nous ont été servi de manière peu aimable et en se demandant si l’hygiène était bien présente. Sans compter que les ingrédients étaient dignes du rayon low-cost d’une grande surface… Cette crêperie est un attrape-touriste.[Mode Pas content OFF]

Le spectacle de fauconnerie est vraiment un superbe spectacle que je vous recommande fortement.

Le spectacle des chevaliers est très bien avec une belle histoire et des cascadeurs équestres de très bon niveau. La mise en scène pourrait être revue pour donner encore plus de spectaculaire.

Au final, ce fut une très bonne après-midi improvisée.

@ bientôt.

114 total views, no views today

Publié dans 2017, 2017, Gravel bike, Randonnée, Randonnée gravel | Laisser un commentaire

French Divide n°3

Bonjour,

La French Divide n°3 c’est déjà parti.

Céline Oberlé, une des organisatrices, vient de l’annoncer sur Facebook.

✦ FRENCH DIVIDE №3 ✦
Du 3 au 18 Août 2018
→ Ouverture des pré-inscriptions le 3 décembre 2017 à 6h24.
Va bien falloir vous habituer à vous lever au chant du coq !

French Divide n°3

La faire ou ne pas la faire, telle est la question.

@ bientôt

110 total views, no views today

Publié dans French Divide | Marqué avec | Laisser un commentaire

En route pour les objectifs

Bonjour,

Premiers objectifs 2018

L’année 2018 devrait être une grande année cycliste pour moi.

Outre le fait de réaliser des upgrades sur mes deux montures : Sobre Multi et Cannondale CAAD 10, j’envisage de surveiller et de participer si possible à plusieurs belles aventures humaines.

Tout d’abord, la Born To Ride 2018, qui aura pour thème plein phares, pourrait bien me plaire. J’attends le détail du parcours et les modalités d’inscription pour voir si je la fait ou non.

Ensuite, la RAA ou Ronde Aliénor d’Aquitaine est aussi une belle randonnée qui me plait beaucoup. Elle pourrait être l’occasion de passer mes premiers gros cols depuis 2007 et mon périple espagnol sur les chemins de Compostelle.

Pour finir, je serai curieux de voir ce qui se cache sous la Gravel Tro Breizh qui s’élancera le 6 mai 2018.

En gros, une grosse randonnée tous les mois à compter du mois de mai et ce jusqu’en juillet. Ce serait un beau gâteau.

Sortie du mardi soir

En attendant, il faut que je roule un peu plus et c’est chose faite avec ma petite sortie de mardi qui m’a permit de rouler sur des chemins un peu humides suite aux pluies de ces derniers jours.

P1030656

Le début s’est fait presque classiquement par la Pelouse à Montgeron. J’ai croisé un rassemblement de propriétaires de chiens qui les laissaient en liberté pour qu’ils s’amusent. A noter que bien qu’ils soient en liberté, ils étaient très bien dressés.

Ensuite, je rejoins la gare de Montgeron par la rue Près Montagne Crévecoeur, qui est en fait un chemin cyclable. De là, je rejoins la rue du Pont de Bart via le chemin noir.

Je continue sur les chemins des bords de l’Yerres, où peu de monde se balade. Le roulage sur le passage surélevé en bois est toujours aussi amusant. J’y améliore mon record personnel, mais je suis encore bien loin du KOM. Il a du envoyer du lourd pour l’avoir. Nouvel objectif ? 😀

P1030659

Le parc Caillebotte et l’île Panchout me voient passer sur leurs allées pour rejoindre les bords de l’Yerres vers Brunoy. La Maison des Arts se laisse photographier depuis les bords de la rivière.

P1030663

Au rond-point de Wittlich, je récupère la piste cyclable vers Boussy-Saint-Antoine. Sur cette piste, je croise quelques gamins qui sont bien plus mal éduqués que les chiens que j’ai croisé sur la Pelouse.

Mon parcours se finit en récupérant la route de Quincy-sous-Sénart qui me ramène dans Brunoy.

Au final, une vingtaine de kilomètres m’ont permit de me détendre en cette soirée. Que du bon.

@ bientôt.

150 total views, no views today

Publié dans 2017, 2018, 2018, Born To Ride, Brevets des Randonneurs Mondiaux, Randonnée, Randonnée gravel | Marqué avec , | 2 commentaires

Un week-end riche en évasion

Bonjour,

Encore un week-end plein d’évasion et de plaisir de se balader en extérieur.

Vendredi cycliste

Vendredi après-midi, je suis sorti pour une sortie improvisée en forêt de Sénart et sur l’allée royale.

Dés le début du parcours, on remarque bien que la semaine fut pluvieuse tant les flaques d’eau et le sol collant sont présents.

Mon cheminement me mène au monument en hommage aux aviateurs américains qui sont tombés pendant la guerre dans la forêt de Sénart. Ce passage me permettra de planifier la prochaine sortie géocaching concernant la cache GC17FD3

P1030554

Ensuite, je trace par des chemins inconnus revêtus de terre bien amoureuse grâce aux dernières pluies.

P1030557

Une fois sur une route forestière plus roulante, je me fais quelques séances de sprints pour dégripper le moteur 😉

Je passe devant la Société générale et je prends la direction de l’allée royale. Je croise un groupe d’oies posé dans un champ pour y passer la nuit. Je continue sur le pont de l’autoroute et je fais demi-tour pour partir en direction de Lieusaint.

P1030565

P1030568

Je profite de la belle lumière pour prendre en photo ma monture.

P1030569

A Lieusaint, je pars à la découverte d’un petit canal que j’avais repéré sur les cartes. Quelle belle surprise que de croiser un groupe d’oie, de ragondins et autres cygnes en train de se restaurer et de nager dans l’eau.

P1030571

P1030572

P1030573

La suite du parcours me conduit au bord de la D33, qui en cette période de pointe du vendredi ne peut pas être franchie à pied ou à vélo. Je décide donc de continuer sur la piste cyclable en direction de Quincy-sur-Sénart.

A Brunoy, je descends en direction de la piste cyclable longeant l’Yerres. Je fais une pause pour saluer les « célébres » oies d’Yerres. Je remonte ensuite en direction du Belvédère et je finis en passant devant le marché Saint-Hubert de Montgeron.

P1030574

P1030580

Au final, je réalise un joli chiffre rond avec 29km. Cette sortie fut très plaisante.

Dimanche maritime

Ce dimanche, nous avons pris la direction du Havre pour passer le dimanche avec Chouille, qui est en vacances dans la région havraise.

La route fut bonne et la météo idéale après la semaine pluvieuse que nous avons connu.

Chouille connaissant très bien la région, nous a concocté un déjeuner sur la plage près de la pointe Courtine.

L’aller-retour du parking à la plage fut très sympathique avec une ambiance champêtre. La balade a frôlé les 4 km et la centaine de mètre de D+ (91m d’après Strava).

P1030639

P1030640

P1030641

P1030642

P1030645

P1030584

P1030588

P1030593

P1030638

Le poulet roti du marché et le chips furent un régal tout comme la petite sieste sur les galets. L’air marin n’était pas trop frais et le bruissement des vagues sur les galets était une berceuse toute trouvée.

De retour sur Le Havre, il nous a emmené au café Lateras près de la plage du bout du monde pour une petit café et une crêpe à la crème de marron pour moi. Le point de vue sur l’estuaire de la Seine est grandiose et le soleil était bien présent.

P1030652

Pour finir, il nous a emmené voir l’église Saint-Joseph qui fut terminée en 1955 et classée monument historique en 1965. Les 110m de la flèche sont un excellent amer pour les marins en approche du Havre. C’est également un point de repère pour une cache de géocaching (GC4NTDQ).

Avant de repartir, nous faisons un dîner chez Ronald dans un établissement assez novateur : sac isotherme pour la vente à emporter l’été et Mc Flurry avec au choix une glace au chocolat ou à la vanille. Quant au nappage, j’ai testé le choco-nuts qui est un régal.

Le retour s’est déroulé tout aussi bien que l’aller.

@ bientôt

152 total views, no views today

Publié dans 2017, 2017, Geocaching, Randonnée, Randonnée gravel, Randonnée pédestre | Laisser un commentaire

Deux ans…

Bonjour,

Hier, cela faisait deux ans que mon vélo de route n’était pas sorti pour user de la gomme. C’est une éternité.

Il est vrai que dans ce laps de temps, je n’ai pas beaucoup roulé. Il serait temps que je roule plus régulièrement.

Vu que j’utilise quasiment pas mon plateau de 50, j’envisage de rajeunir mon Cannondale en le passant en mono-vitesse 32 – 11/42. Ce choix est mûri et part du constat que je ne roulais jamais sur le grand plateau et que je jouais juste de mes rapports arrières; mes genoux ne pouvant pas emmener le 50 dents sans me provoquer de douleurs.

Le 34/32 était parfois trop juste pour « treuiller » mon quintal au sommet de quelques grosses bosses franciliennes. La sanction risque d’être pied à terre avec un vélo chargé en montant un col.

Si je regarde mes développements actuels que j’utilise sur le VTT, où je roule exclusivement avec le 32 dents et ce que donnerai un mono-vitesse 34 dents, je vois que nous retrouvons presque l’ensemble des développements disponibles sur le 32 et quelques uns du 22, qui me servent très rarement.

Après si on compare avec mon groupe compact présent actuellement sur mon route, on obtiens le résultat suivant :

On constate que je perd certes 4 rapports longs. Mais que je suis incapable d’emmener même sur le plat sauf en descente. Et je gagne deux rapports courts qui me permettront de plus facilement grimper au sommet des cols.

Dans cette configuration, je réduits encore la longueur des petits développements. En soit, ce n’est pas gênant car à une cadence de 80 tpm, cela me donnerait un peu plus de 30 km/h et je frôlerai les 35 km/h avec 90 tpm. Ces vitesses sont largement suffisantes compte-tenu de ma pratique.

Mon choix est fait, il ne me reste plus qu’à réunir le budget.

@ bientôt.

PS : Les graphiques des comparatifs proviennent de l’excellent site gear-calculator.

130 total views, no views today

Publié dans Matériel | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le KOM où je suis premier

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous parler du seul KOM Strava où je suis le premier des Velotrainer. Et ce depuis 2012, j’en suis pas peu fier.

Ce KOM n’est pas un KOM montant mais un KOM descendant. Dans l’autre sens de circulation, je pense que j’aurais été bon dernier des Velotrainer. Mais c’est normal, je ne peux pas être optimisé partout :p

Ce KOM c’est la descente de Chambemoux vers Bullion dont voici le profil.

Je vais m’entraîner pour essayer d’être meilleur lors de mon prochain passage dans cette descente.

@ bientôt

100 total views, no views today

Publié dans Divers | Marqué avec | Laisser un commentaire

Pleins phares

Bonjour,

L’an prochain, le 6ème opus de la Born To Ride aura lieu du 08 au 12 juin 2018.

La Born To Ride 2018 aura pour distance un petit millier de kilomètres. Pour le moment les informations comme le parcours ou les points de contrôles ne sont pas encore connus mais le seront très prochainement.

En attendant, pour vous faire patienter, je partage avec vous une vidéo sur la BTR 2017.

BTR 2017 – AFTER MOVIE from bereflex.photos on Vimeo.

Et pour ceux qui n’avait pas vu mon post du mois de juin, je vous invite à aller voir la vidéo de Jeanne Lepoix en allant ICI.

@ bientôt

132 total views, no views today

Publié dans 2018, Born To Ride | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Déjà 7 ans

Bonjour,

Voilà déjà 7 ans que je posséde mon Sobre Multi

S_4393_90424c93b5b76dbf3

Dans cette courte période de ma vie, nous avons roulé ensemble 69 fois pour un total de 2658 km sur les routes de France.

Parmi tous ces kilomètres, il y a le Paris Roubaix VTT de 2011 et les 24h VTT de Cergy 2014 qui furent deux belles manifestations sportive sous les couleurs de Velotrainer.

En 2010, il m’a permit chaussé de Schwalbe Marathon de réaliser mes premiers entraînements avec Direct Pro Training.

En 2018, il devrait m’accompagner sur de nombreux kilomètres sur les chemins et les routes de France. Il troquera certainement sa transmission 3×9 Shimano SLX pour une transmission SRAM GX Eagle 1×12. La réponse dans un an.

Bon anniversaire compagnon de chemin

407 total views, no views today

Publié dans Matériel | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Millet, une marque française

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une marque française que vous connaissez certainement. Je veux parler de Millet.

Millet fut fondée en 1921 et sera bientôt centenaire. La société a toujours su innover et s’adapter au cours du siècle. Son coeur de cible est le monde de la montagne de la randonnée au trail running.
Elle accompagna Reinhold MESSNER en 1978 dans la réussite de la première ascension de l’Everest sans oxygène.

En 2007, le Millet Expedition Project est lancé et a pour vocation d’accompagner la réalisation de projets d’expéditions individuelles ou collectives en lien avec le sport, la montagne et l’aventure.
Pour les cyclotouristes, nous pouvons lire le récit de l’expédition Khuiten 2013. Cette aventure humaine a réunit quatre amis autours de leurs passions du vélo et du ski. Le premier leur permit d’aller exercer la seconde sur trois des cinq montagnes sacrées de l’Altaï Mongol.

Les conditions météo de ces derniers jours n’aident pas à profiter pleinement de nos randonnées pédestres ou de nos courses aux caches dans le cadre du géocaching pédestre.
C’est là que les produits de la gamme softshell interviennent pour nous accompagner et nous protéger des éléments extérieurs tout au long de notre aventure quelle qu’elle soit.

Personnellement, j’aime bien, dans le cadre de mes activités de loisirs de plein air d’avoir des tenues qui me rendent visible aux yeux des autres usages de mes terrains de jeu : route, chemin, etc…
Si je devais prendre une Veste softshell, j’opterai soit pour la bleue, soit pour la orange.

Je pense que les adeptes du vélotaf pourraient être séduits par la veste Track Hoodie en noir à la fois protectrice et discrète.

Pour affronter les éléments de la météo de cet automne ou de cet hiver, n’hésitez pas à regarder dans la gamme Millet. Vous y trouverez des gants, des doudounes, des polaires et bien d’autres articles textiles tant pour les hommes que les femmes.

@ bientôt.

960 total views, no views today

Publié dans Publipost | Laisser un commentaire