Born To Ride 2023 – « Les Phares » – Et si… ?

Bonjour,

Cela faisait un peu de temps que je n’avais pas évoqué la Born To Ride. En 2018, son parcours le long de la côte avec une arrivée au Mont Igueldo de San Sebastien m’avait fait rêver. En 2020, son départ de la forêt de Rambouillet m’avait donné envie de la faire. Par deux fois, j’ai manqué de motivation et le voyage rentrait en concurrence avec la naissance de mes enfants. Le manque de motivation pour aller rouler peut se comprendre.

La prochaine édition, en juin 2023, reprendra un parcours proche de celui de 2018 vu qu’on doit relier Saint-Malo à Biarritz. L’étincelle s’est rallumé dans ma tête.

Toutes les planètes sont alignées. L’itinéraire me plait. Il passe par de nombreux lieux où j’ai d’excellents souvenirs. D’autres m’attirent. La période ne devrait pas être trop chaude ni trop froide (quoique avec la météo en freestyle complet ces derniers temps, on ne peut être sûr de rien). Avec mon épouse, nous avons pas prévu de petit frère ou de petite sœur à nos enfants. Il manque plus que l’entrainement et un peu de réflexion. Bref, c’est parfait.

Je vais suivre le nombre de places disponibles. Je vais en profiter pour recommencer à rouler. Après trois ans sans vélo (COVID et manque de motivation), je crois bien que je suis un peu en manque d’entrainement+++

Cela s’est confirmé lors de ma reprise du vélo à lire ici.

@ bientôt

 53 total views,  8 views today

Publié dans 2023, Born To Ride | Laisser un commentaire

Et c’est reparti…

Bonjour,

Après pas mal de temps à ne pas rouler, j’ai enfin repris le vélo pour mes 43 ans.

Quand j’ai voulu remettre mes tenues de cycliste d’il y a 3 ans, j’ai vite compris que les 15 kg sur la balance ne sont pas que des chiffres… C’est aussi un peu plus de poids sur le bonhomme et moins d’espace pour le textile. 😀

Si on rajoute que mon médecin m’a dit de faire attention à la maladie du fois gras. Je suis encore jeune. J’ai deux enfants et une femme qui m’aiment. Je dois prendre soin de moi. Donc je vais me reprendre en main.

Et vu que je suis passionné de vélo, que j’habite une nouvelle région, ce serait bête de ne pas en profiter.

Par conséquent, pour mes 43 ans, j’ai repris le vélo. Pour ma première petite boucle de 28 km, j’ai pris le VTT. Et oui, au moins, si ça grimpe trop, je pourrais me treuiller tout à gauche. 😀

Vu que cela fait trois ans que je n’ai pas joué avec mes jouets : GPS et téléphone, etc… Le téléchargement du parcours vers le GPS ne marche pas. J’ai donc pris mon téléphone pour me guider. Sauf que son écran n’est pas fait pour être lisible en plein soleil. Si on rajoute que je n’ai pas encore tous les réflexes avec l’application Openrunner, j’ai suivi le parcours en sens inverse.

Donc les segments de couleur rouge sur la carte qui indiquent des pourcentages de 10%, je l’ai pris en montée au lieu de les prendre dans l’autre sens… No comment.

Quand on sait que chaque côte que j’ai prise était plus pentue que celles que je prenais en IDF. On comprends vite le niveau de difficulté pour moi.

Le début se passe bien. Ca monte en faux plat mais c’est classique pour un cycliste. J’ai juste le cœur qui monte un peu plus qu’avant. « Manque d’entrainement, qu’il disait ».

En allant vers Buros, je passe devant une ferme qui fait de la vente directe. Son nom est un joli jeu de mot : « Pau de vaches ». Je vous laisse deviner ce qu’elle produit 😉

Plus loin, je passe non loin d’une autre ferme, la ferme Spir’up. Sa spécialité est la culture de la spiruline.

Dans la montée, je suis la trace de mon GPS (en sens inverse, je vous rappelle) et je tourne donc à gauche. Se faisant, je sors de la montée tranquille qu’on peut faire au train pour me prendre une montée défoncée et on ne peut plus coriace. Généralement prendre le raccourci d’un lacet n’est pas forcement le chemin le plus facile…

Joli point de vue

Joli point de vue

A Saint-Castin, les cloches de l’église sonnent à tout va. Ce n’est pas pour fêter mon arrivée en haut de la bosse mais plus, je pense, pour fêter un mariage. En France, un samedi d’été c’est somme tout logique.

Joli point de vue

Eglise de Saint-Castin

Je pars vers l’ouest où les routes sont bien roulantes. Que du bonheur après la portion grimpante.

Le passage vers Serres-Castet m’offre une belle descente. Mais qui dit descente, dit forcément montée à un moment quelconque. De cycliste, je suis passé à piéton tellement j’étais un peu cuit.

Arrivé au sommet, je retrouve une descente qui m’emmène vers la Cueillette de l’Aragnon, puis la forêt de Bastard, où je trouve (grâce à Openrunner) des points d’eau potable qui me permettent de refaire le plein.

La fin du parcours me fait remonter le boulevard de la Paix à Pau.

Cette petite sortie me confirme que la route est longue avant de partir de Saint-Malo.

 

PS : Merci à mon épouse d’avoir garder nos enfants pendant cette sortie.

 36 total views,  1 views today

Publié dans 2022, 2023, Born To Ride, Randonnée, Randonnée route | Laisser un commentaire

Gravel Tro Breizh, French Divide, Race Accross France, etc…

Bonjour,

Que cache mon titre ?

Vous connaissez certainement (si vous m’avez suivi par le passé, c’est presque sûr) les noms des épreuves que j’ai cité dans mon titre.

Par ce billet, qui risque d’être un peu plus long que ma moyenne, je vais vous parler des épreuves ultra, mais pas que.

Tout d’abord, pour les nouveaux, voici un bref résumé de chacune de ces épreuves ultra.

La Gravel Tro Breizh

La Gravel Tro Breizh est une des épreuves d’aventure ultra hors de la route en France. Comme son nom l’indique, elle se déroule en Bretagne. Tous les ans, Fred, aka la Marmotte, explore sa région pour nous la faire visiter de long en large. A chaque édition, la météo bretonne est un des éléments qui la rende épique (tempête, orage, chaleur, etc…). Et chaque édition offre un film magnifique qui nous invite nous aussi à prendre notre VTT ou notre Gravel et à s’inscrire à cette magnifique épreuve humaine.

Au passage, merci Fred de nous faire rêver tous les ans.

La French Divide

Cette fois-ci, c’est grâce à Armand et son équipe que la French Divide existe. Cette épreuve nous fait traverser la France de son point le plus au Nord de l’Hexagone à la limite de la frontière belge jusqu’au Sud à Mendionde dans le Pays Basque français.

Une aventure hors des sentiers battus de près de 2 semaines.

Sur mon blog, vous pourrez retrouver plusieurs liens vers des vidéos des précédentes éditions.

La Race Across France

La Race Across France est une sorte de spin-off de la Race Across America (RAAM). Cette épreuve vous fait encore traverser la France du Nord au Sud (pour l’édition 2022) mais par les routes de l’Hexagone.

En soit c’est un défi accessible à tous moyennant une préparation adaptée. Cette épreuve est du même niveau d’exigence qu’un Paris Brest Paris. Sauf qu’elle ne nécessite pas de valider des brevets qualificatifs.

Mais en terme de délais, elle est plus large qu’un BRM (Source délai BRM : http://cyclo-long-cours.fr/brm/ – Source délai RAF : https://www.raceacrossfrance.cc/disciplines/race-across-france/).

Exemple 1

  • BRM 300 km – délai de 20h
  • RAF 300 km – délai de 24h

Exemple 2

  • BRM 600 km – délai de 40h
  • RAF 500 km – délai de 40h

Exemple 3

  • Paris Brest Paris 1200 km – délai de 96h
  • RAF 1000 km – délai de 120h

Celui qui réussit un BRM peut normalement sans soucis réussir une RAF. Et inversement, car un PBP a un D+ de 11000m pour 1200km. La RAF a un D+ de 22000m pour 1000km.

Je compare volontairement ces deux types de brevets car ils se font tous les deux sur routes ouvertes avec des barrières horaires et des équipements équivalents (vélo de route équipé pour rouler en nuit et par tous les temps). Seul le dénivelé positif est différent (en moyenne le double à kilométrage identique pour la RAF)

Mais c’est quoi ces BRM ?

Les Brevets des Randonneurs Mondiaux

Les Brevets des Randonneurs Mondiaux (BRM) sont bien plus vieux que  les 3 épreuves citées avant.

Ils sont organisés sous l’égide de l’Audax Club Parisien (ACP) qui est un club très ancien affilié à la FFVélo (Fédération Française de Cyclotourisme).

Les BRM sont une organisation mondiale avec des dates un peu partout autours du globle. Leur principale raison d’être est d’ouvrir les portes de l’Everest du Cyclotouriste : le mythique Paris-Brest-Paris.

En effet pour participer au PBP, il faut valider un BRM 200, un BRM 300, un BRM 600 l’année de l’organisation du PBP. Et si on veut être prioritaire à l’inscription, il faut de plus valider au moins un BRM 200, l’année qui précède le PBP.

Bref, pour participer au Paris-Brest-Paris, il faut déjà avoir user de la gomme sur le macadam.

Et le budget dans tout cela ?

La question du budget est une bonne question. Car on peut s’entrainer et avoir la condition physique pour réussir son objectif. Mais que ce soit pour être sur la ligne de départ ou pendant l’épreuve, il faudra accepter quelques dépenses.

Dans cette partie budget, j’exclue le prix du vélo car le vélo et son équipement est quelque chose de très personnel. J’exclue également les casses et pannes qui peuvent survenir sur l’épreuve car là aussi c’est très personnel (Chacun à son niveau de « chat noir » à gérer).

La participation à BRM 200 km tourne autours des 5/10€ l’inscription et cela monte jusqu’à 150€ environ pour le PBP. La Ronde d’Aliénor d’Aquitaine (un BRM 1200) a une inscription à 90€.

Ces montants sont à comparer à une RAF de 1000km qui est à 299€ l’inscription. Sur une RAF vous avez en plus un tracker GPS qui est fourni au début de l’épreuve pour suivre votre avancement et vous assurez une sécurité 24/24. C’est cet équipement qui justifie l’écart de prix important entres les épreuves.

A ces montants, il faut ajouter l’alimentation tout au long de votre cheminement ainsi que le prix des hébergements. En moyenne pour la restauration, il faut compter un budget de 20/30€ par jour.

Pour conclure, si vous avez envie de vivre une expérience ou une aventure moderne, ces épreuves peuvent être une bonne option.

Personnellement, elles font parties de mes rêves de cycliste. Il me reste plus qu’à me préparer.

Bonne route à tous.

@ bientôt ^_^

 856 total views

Publié dans Brevets des Randonneurs Mondiaux, French Divide, Gravel Tro Breizh, Longue distance, Paris-Brest-Paris, Sea To Peak | Laisser un commentaire

Initiation avec Kikine

Bonjour,

Ca y est, j’ai roulé à vélo dans le Béarn.

Je n’ai pas réaliser des kilomètres mais j’ai accompagné ma Kikine lors d’une de ses premières sorties à vélo sur les routes. Il y avait aussi sa maman et son frère sur une monture nucléaire 😉

Elle a bien suivi les consignes et s’est débrouillée comme une cheffe.

Au final, nous avons fait un peu plus de 700m tranquillement.

C’était vraiment bien sympa.

Il faut qu’on se refasse cela.

@ bientôt.

 129 total views

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

French Divide 2021 – Le film

Bonjour,

Voilà quelque temps que j’ai posté un billet sur ce site. Certainement que j’étais parti en hibernation 😉

Le printemps commence à arriver. Le soleil brille toujours un peu plus. Les organisateurs ont mis à jour leur page d’inscription. Les kilos se sont accumulés. Il est peut-être temps de revenir dans le monde des cyclistes.

Mais avant de revenir dans la réalité de notre monde, je vous invite à partir en voyage en juillet 2021. Pour se faire, installez-vous confortablement et c’est parti pour près d’une heure et demi d’émotion et de magie audiovisuelle.

Bon visionnage.

 915 total views

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sea To Peak 2021 – Le film

Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas posté.

Les vélos sont encore pendus dans le garage. Je pense que ce ne sera pas en 2021 que j’irai usé de la gomme sur les routes béarnaises. Mais 2022 est proche.

En attendant, je vous invite à partir en voyage en visionnant le superbe film de Louis Badin réalisé lors de la STP2021.

Bonne séance de rêve et si vous avez envie d’en être en 2022, les inscriptions ouvriront demain, samedi 13 novembre à 19h00 (C’est par ici !)

@ bientôt

 371 total views

Publié dans 2021, Gravel bike, Sea To Peak | Laisser un commentaire

Sur la Sea To Peak en fatbike

Bonjour,

Voilà quelques jours que la première Sea To Peak est terminé que déjà Patrick nous offre la première vidéo « embarquée » sur cette magnifique aventure.

Je vous laisse savourer ces superbes images qui ne donnent qu’une envie : celle de prendre leurs roues pour partir à l’aventure.

Et pendant ce temps, il y en a qui vivent l’aventure sur les chemins de la French Divide.

@ bientôt

 528 total views,  2 views today

Publié dans 2021, Sea To Peak | Laisser un commentaire

La French Divide #6 – 2021 – C’est parti.

Bonjour,

Au moment où cet article parait, la première vague de la 6ème édition de la French Divide s’élancera du bord de mer à Bray-Dunes en direction de Mendionde au Pays Basque.

Quelques participants sont déjà sur son parcours en ITT. Au moment où j’écris ces lignes, ils se situent vers Quarré-les-Tombes. Ils auront une semaine d’avance sur les participants s’élançant samedi 7 août.

La question, est-ce que les participants de l’ITT vont se faire rattraper avant Mendionde ? Tout est possible. Nous aurons la réponse dans quelques jours.

En attendant, si vous voulez vibrer avec les participants, je vous invite à suivre leur progression via la page dédiée : https://frenchdivide2021.maprogress.com/.

Bon week-end à tous.

@ bientôt

 476 total views,  1 views today

Publié dans 2021, French Divide | Laisser un commentaire

Quel été !

Bonjour,

Quel été cette année 2021 !

Pour le passionné de tous les cyclismes, c’est un été très riche.

Après le Tour de France (du 26 juin au 18 juillet), on enchainait avec la Sea To Peak (du 17 au 31 juillet) puis les JO de Tokyo 2020 (du 23 juillet au 08 août). A partir du 07 aout, on pourra suivre les participants de la French Divide 2021 (du 07 au 21 août) et on finira ce marathon par la Vuelta (du 14 août au 05 septembre).

Quel été cycliste.

A cet enchainement de folie, j’aurais pu rajouter la RAF et ses différentes formules qui permettent à tous de goûter à l’ultra.

La NorthCape4000 peut compléter cet inventaire. Cette année, elle a vu la victoire d’un français Steven Le Hyaric au prix d’une belle lutte tout au long des 4400 kms.

Plus confidentiel, mais tout aussi captivant, The Sun Trip, nous permet de suivre d’autres aventuriers qui domptent à la fois la distance et l’électricité. C’est toujours magique de croiser des vélocouchés ou des trikes avec au-dessus du pilote un panneau solaire le rendant autonome électriquement.

Quel été cycliste, vraiment.

Bien qu’en raison des mesures sanitaires, l’année 2021 est, comme 2020, pauvre en Brevet des Randonneurs Mondiaux, l’adepte de la longue distance avait tout de même bien des solutions pour user la gomme de ses pneus.

Pendant tout ce temps, Zoé, Jeanne et Xavier font le tour de la France en itinérance. Vous pouvez suivre ce périple sur le site que Jeanne a créé pour l’occasion : La Mini Passagère.

Franchement, à défaut d’un bel été météo, nous avons en 2021, un bel été cycliste.

Roulez bien et profitez de chaque instant.

@ bientôt

 423 total views,  1 views today

Publié dans Divers, French Divide, Longue distance, Sea To Peak | Laisser un commentaire

La French Divide #5 – 2020

Bonjour,

Au moment où vous lirez ces lignes, vous serez soit en vacances, soit au travail, soit en train de rouler sur la Sea To Peak ou la Race Across France ou la NorthCape 4000 ou à attendre le départ de la 6ème édition de la French Divide.

Pour vous occuper sur votre libre, je vous propose de visionner l’ensemble des 4 épisodes résumant l’édition 2020 de la French Divide.

Plus de 2h d’aventure, d’évasion et de rêve (Pour moi, la FD est un rêve que j’essaierai de réaliser un jour)

à bientôt

 492 total views

Publié dans 2020, French Divide | Laisser un commentaire